Vous êtes ici : accueilArticle et dossier pressepresse-mai-2009

Communiqué de presse


26 mai 2009

Télécharger le Dossier Complet

Le Train à Vapeur des Cévennes fêtera le centenaire de la ligne

1909 - 2009 : Une reconversion touristique réussie

 

Le 26 mai 2009, le Train à Vapeur des Cévennes fêtera le centenaire de la ligne ferroviaire qu’il emprunte chaque saison depuis sa reconversion touristique.


Inaugurée le 26 mai 1909, la ligne Anduze Saint-Jean-du-Gard fut construite pour soutenir le développement de l’industrie de la soie cévenole. Grâce à la nouvelle liaison ferroviaire, le charbon et les cocons importés sont acheminés vers les filatures saintjeannaises tandis que la soie grège produite part alimenter les moulinages et le tissage lyonnais. Elle fonctionnera en service commercial jusque dans les années 70.


Echappant au démantèlement, la ligne sera convertie au tourisme à partir de 1982, première année d’exploitation par le Train à Vapeur des Cévennes.


Dès 1987, le Train à Vapeur des Cévennes adopte un statut de société ; ce sera la première exploitation professionnelle de chemin de fer touristique en France.


Avec un chiffre d’affaires annuel de 1,5 million d’euros et 150 000 passagers transportés, le Train à Vapeur des Cévennes (Gard) figure au 4ème rang des trains touristiques français derrière le Chemin de fer du Montenvers (Haute-Savoie), le Petit Train de la Rhune (Pays Basque) et le Tramway du Mont Blanc (Haute-Savoie).


Le Train à Vapeur des Cévennes est aussi le premier des 40 trains touristiques français en traction vapeur.


Entre 1982 et 2008 sa fréquentation est passée de 30 000 à 150 000 voyageurs annuels.
Le Train à Vapeur des Cévennes emploie 14 salariés permanents aidés de 14 employés saisonniers ; il exploite et participe à l’entretien de 13 km de voies qui enjambent 8 viaducs et traversent 4 tunnels.


Huitième site le plus visité dans le département du Gard, le Train à Vapeur des Cévennes multiplie les partenariats pour trouver des synergies entre l’activité Chemin de Fer touristique et l’économie locale, voire départementale.


Ainsi, le Train à Vapeur des Cévennes a-t-il créé une gare à mi-parcours de son itinéraire pour permettre aux voyageurs de visiter la Bambouseraie de Prafrance – la plus grande en Europe - et aux visiteurs de la Bambouseraie d’agrémenter leur séjour dans les Cévennes par un voyage en train.
Au cours des dernières saisons, on peut estimer à 50 000 le nombre de personnes à avoir rejoint en train la Bambouseraie de Prafrance (soit environ 16,6 % des entrées du parc).


• Le poids économique des trains touristiques en France


Les chemins de fer touristiques génèrent de l’emploi direct et indirect (souvent en zone rurale fragile) et des retombées économiques quantifiables : un euro dépensé sur un site génère un euro de marge brute dans l’économie locale.
Ils se situent au sixième rang des sites récréatifs – ex-aequo avec la Cité des Sciences et devant le Musée d’Orsay – avec 3 millions de visiteurs par an. (Source : Odit France)

Contact presse : François Zielinger - Tél. : 04 66 60 59 05 - 38 place de la gare - BP. 50- 30140 Anduze -


Aller au haut

Train à Vapeur des Cévennes d'Anduze à Saint Jean-du-Gard
Renseignements : CITEV SAS, 38 place de la gare - BP. 50 30140 Anduze - Tél. : +33(0) 466.605.900 - Fax : +33(0) 466.605.909 - Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.